Contact

27/05/2024

Flash boursier

En savoir plus

27/05/2024

Flash boursier

L’essentiel en bref

 USD/CHFEUR/CHFSMIEURO STOXX 50DAX 30CAC 40FTSE 100S&P 500NASDAQNIKKEIMSCI Emerging Markets
Dernier0.910.9911'931.705'035.4118'693.378'094.978'317.595'304.7216'920.7938'646.111'082.98
Tendance
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
%YTD8.69%6.81%7.13%11.37%11.59%7.32%7.56%11.21%12.72%15.49%5.79%

(valeurs du vendredi précédant la publication)

Baisse des taux en perspective

Les marchés actions ont subi des prises de bénéfices la semaine dernière. Les principaux indices actions ont légèrement baissé, à l’exception du Nasdaq soutenu par la bonne publication du titre Nvidia.

Sur le marché obligataire, les rendements se sont légèrement tendus. Ainsi, le taux 10 ans américain est revenu sur le niveau de 4.45% et le taux 10 ans allemand a franchi à la hausse le niveau de 2.60%. En effet, les données macroéconomiques américaines ont à nouveau fait preuve d’une grande résilience.

Ainsi, aux Etats-Unis, les nouvelles inscriptions aux allocations chômage sont ressorties à 215’000 lors de la semaine du 13 mai, en repli de 8’000 par rapport à la semaine précédente.

Sur le plan de l’activité économique, la croissance dans le secteur privé américain a accéléré fortement en mai, comme en atteste l’indice PMI composite qui grimpe à 54.4 contre 51.3 pour le mois précédent.

Ces statistiques solides et le discours toujours prudent de certains membres de la Fed ont fait ressurgir les inquiétudes concernant une future baisse de taux.

La publication de l’indice de confiance de l’Université du Michigan montrant que les consommateurs s’attendent à ce que les prix augmentent moins rapidement que ce qu’ils redoutaient a cependant apaisé les inquiétudes en fin de semaine.

En Europe, le rebond de l’économie s’amplifie. Le PMI composite HCOB de l’activité globale dans la zone euro s’est redressé de 51.7 en avril à 52.3 en mai, ce qui constitue une troisième hausse mensuelle consécutive des niveaux d’activité du secteur privé. Outre la bonne performance des services, on note une stabilisation des niveaux de production dans le secteur manufacturier, particulièrement en Allemagne.

Les perspectives d’amélioration de l’activité se renforcent et une croissance annuelle du PIB de la zone de 1% apparaît réalisable en 2024. Toutefois, la poursuite d’une hausse salariale, même modérée ne devrait pas infléchir la politique monétaire de la BCE mais pourrait l’inciter à un statut quo après la baisse de taux du mois de juin.

Dans ce contexte, l’indice du S&P 500 finit la semaine à +0.03% alors que l’indice technologique du Nasdaq augmente quant à lui de +1.41%. L’indice Stoxx 600 Europe, affiche un repli de -0.45%.

Avant les annonces de politiques monétaires de la part des banques centrales dans le courant du mois de juin prochain, la semaine sera marquée par la publication des données sur les prix, notamment la première estimation de l’inflation allemande pour le mois de mai et l’inflation PCE américaine d’avril.

 

Télécharger le Flash Boursier en format PDF

 

Ce document, purement informatif, se base sur des informations récoltées auprès de sources considérées comme fiables et à jour, sans garantie d’exactitude ou d’exhaustivité. Les marchés et produits financiers sont par nature sujets à des risques de pertes importants qui peuvent s’avérer incompatibles avec la tolérance au risque du lecteur. Les performances passées reflétées cas échéant dans ce document ne sont pas des indicateurs de résultats pour le futur. Ce document ne constitue pas un conseil ou une offre d’achat ou de vente de titres ou de quelque produit financier que ce soit à l’intention du lecteur et n’engage ainsi en aucun cas la responsabilité de la Banque. La Banque se réserve le cas échéant le droit de s’écarter des avis exprimés dans ce document, notamment dans le cadre de la gestion des mandats de ses clients et de la gestion de certains placements collectifs. La Banque est une banque suisse soumise à la surveillance et à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Elle n’est ni au bénéfice d’une autorisation, ni surveillée par un régulateur étranger. Par conséquent, la diffusion de ce document hors de Suisse, comme la vente de certains produits à des investisseurs résidents ou domiciliés hors de Suisse, peuvent être soumis à des restrictions ou à d’éventuelles interdictions en vertu de lois étrangères. Il incombe au lecteur de se renseigner quant à son statut à cet égard et de respecter les lois et règlements qui le concernent. Nous vous conseillons de consulter des conseillers professionnels qualifiés notamment en matière juridique, financière et fiscale pour déterminer votre position par rapport au contenu de la présente publication.