loading

Contact

Revue trimestrielle

Octobre 2020

Actions (monnaie locale)30.09.2020Performance 3e trimestrePerformance année 2020
Suisse SPI12'724.652.32%-0.88%
Europe STXE 600361.090.72%-11.11%
USA grandes cap. S&P 500 Index3'363.008.93%5.57%
USA petites cap. RUSSELL 20001'507.694.93%-8.70%
Japon TOPIX1'625.495.02%-3.57%
Monde MSCI ACWI Index565.158.24%1.78%
Emergents MSCI Emerging Markets Index1'082.009.65%-0.96%
Taux des Emprunts Etats - 10 ans30.09.2020évolution 3e trimestreévolution année 2020
Suisse-0.49-0.05-0.02
Allemagne-0.52-0.07-0.34
USA0.680.03-1.23
Devises30.09.2020évolution 3e trimestreévolution année 2020
USD-CHF0.9214-2.71%-4.66%
EUR-CHF1.080011.43%-0.50%
GBP-CHF1.18961.47%-7.20%
Immobilier30.09.2020Performance 3e trimestrePerformance année 2020
SXI Real Estate Funds446.284.00%2.30%

 

Support des banques centrales : Y-a-t-il une limite ?

1

Les banques centrales déploient toute leur puissance pour stimuler l’économie à coup de plans de relance et d’injections de liquidité. Le but est d’éviter l’assèchement des marchés, mais avec comme conséquence des taux bas et pour longtemps.

En termes de taille d’intervention, on a atteint des niveaux jamais vus, deux fois plus qu’en 2008 et plus rapidement (voir graphique). Avec des perspectives économiques faibles, l’arrivée massive d’argent frais se déverse directement dans les marchés financiers au lieu de soutenir l’investissement des entreprises et la consommation. Le PIB américain s’est d’ailleurs contracté de plus de 30% (annualisé) au 2e trimestre. Les principes vertueux ont été abandonnés en 2020, avec les gouvernements et banques centrales en maîtres absolus du stimulus budgétaire et monétaire.

 

Volume d’émissions record aux USA

2

Les entreprises américaines ne se sont jamais autant tournées vers le marché obligataire. On a enregistré, en neuf mois, un volume record d’émissions, avec USD 1’500 mrds pour la qualité Investment Grade et USD 330 mrds pour le High Yield. 

Les banques ont resserré leurs conditions de crédit. Une large part des emprunts ont servi à rembourser des prêts bancaires. Cette vague de refinancement, avec une extension de la maturité des dettes, améliore leur situation de liquidité et le ratio dette à court-terme/bénéfices. 

Les faillites potentielles liées à l’activité économique déprimée sont ainsi retardées. Le taux de défaut pour le High Yield est prévu à 18% cumulé sur 2020-2022 selon l’agence Fitch.

 

La reprise se poursuit en Chine

3

Le gouvernement a pris des mesures budgétaires et monétaires très efficaces pour stimuler la croissance. Les indicateurs montrent un fort rebond, notamment dans le secteur industriel. Les volumes de fret ferroviaire et portuaire devraient continuer d’augmenter.

Selon nous, la reprise conjoncturelle va se poursuivre avec une croissance de l’ordre de 5.5-6% du PIB au 2e semestre en glissement annuel. Les résultats d’entreprises chinoises devraient sensiblement progresser en 2021. La Chine devient incontournable en matière d’investissement et représente une composante importante des indices de référence mondiaux.

Nous recommandons de favoriser le marché intérieur qui est moins exposé à la guerre commerciale et aux sanctions américaines. Le gouvernement veut réduire la dépendance du pays vis-à-vis de la demande mondiale et de la technologie étrangère.

 

Les métaux précieux ont la cote

4

Ces derniers mois ont connu une période d’euphorie sur les métaux précieux. Les cours de l’or et de l’argent ont fortement progressé et atteignent aujourd’hui une performance de 26% pour l’or et de 38% pour l’argent depuis le début de l’année.

Actuellement, l’or se négocie proche de son plus bas depuis 2017 par rapport à l’argent. Ce dernier a bondi dans la perspective d’une augmentation de la demande d’une utilisation industrielle, alors que le métal jaune a reculé de plus de 4% à fin septembre. Le ratio or-argent semble être revenu à un niveau plus rationnel. Avec les nouvelles inquiétudes sanitaires, économiques et politiques et des taux qui vont rester bas encore longtemps, l’or, après sa récente correction, devrait avoir le vent en poupe.

 

Fonds immobiliers

Déficit budgétaire US

C’est principalement le secteur commercial qui souffre durant cette pandémie. 

Les bureaux sont les plus touchés, dû à la pression grandissante du télétravail. Le secteur industriel et logistique est un peu plus épargné car la production et le stockage se maintiennent. Le principal intérêt se trouve dans le secteur résidentiel, qui bénéficie toujours de taux extrêmement bas. La liquidité de ce segment est également très recherchée, les plus gros fonds étant ceux qui affichent la meilleure performance. 

L’indice des fonds immobiliers suisses a progressé de 4% sur le 3e trimestre.

 

Télécharger la Revue trimestrielle en format PDF

 

Ce document, purement informatif, se base sur des informations récoltées auprès de sources considérées comme fiables et à jour, sans garantie d’exactitude ou d’exhaustivité. Les marchés et produits financiers sont par nature sujets à des risques de pertes importants qui peuvent s’avérer incompatibles avec la tolérance au risque du lecteur. Les performances passées reflétées dans ce document ne sont pas des indicateurs de résultats pour le futur. Ce document ne constitue pas un conseil ou une offre d’achat ou de vente de titres ou de quelque produit financier que ce soit à l’intention du lecteur et n’engage ainsi en aucun cas la responsabilité de la Banque. La Banque se réserve le cas échéant le droit de s’écarter des avis exprimés dans ce document, notamment dans le cadre de la gestion des mandats de ses clients et de la gestion de certains placements collectifs. La Banque est une banque suisse soumise à la surveillance et à la réglementation de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Elle n’est ni au bénéfice d’une autorisation, ni surveillée par un régulateur étranger. Par conséquent, la diffusion de ce document hors de Suisse, comme la vente de certains produits à des investisseurs résidents ou domiciliés hors de Suisse, peuvent être soumis à des restrictions ou à d’éventuelles interdictions en vertu de lois étrangères. Il incombe au lecteur de se renseigner quant à son statut à cet égard et de respecter les lois et règlements qui le concernent. Nous vous conseillons de consulter des conseillers professionnels qualifiés notamment en matière juridique, financière et fiscale pour déterminer votre position par rapport au contenu de la présente publication.